Rosemont La Petite-Patrie Electoral Profile


The borough of Rosemont-La Petite-Patrie electoral profile, as well as all the other Election Montreal electoral profiles are divided into a specific number of districts based on the electoral geography of the borough.

Each of our 19 boroughs and each of their respective socio-economic characteristics and electoral districts are divided in such a way that each district has a similar number of electoral total members.

Rosemont-La Petite-Patrie Electoral Map

Rosemont-La Petite-Patrie four (4) electoral districts

  1. Saint-Édouard
  2. Étienne-Desmarteau
  3. Vieux-Rosemont
  4. Marie-Victorin and a total of 99,070 electors in 2017

On our next municipal election day, local residents will vote for

  • the mayor of the City of Montreal.

and for the five (5) members of the Borough Council

  • the mayor and city Councillor of the borough
  • one (1) city Councillor for each of the four (4) electoral districts

Rosemont La Petite-Patrie Electoral Profile - Five Industrial Areas


Marconi-Alexandra Area

The Marconi-Alexandra area is characterized by manufacturing and industrial activities as well as service businesses mixed with residential dwellings. Service businesses such as computer repair, printing, international shipping or transport.

Marconi-Alexandra is a district with a unique character: a mixture of various land uses, surrounded by railway infrastructure, its history little known.

Comprised of history buffs and residents active in the neighbourhood, our panel will explore issues related to this changing area located north of the railway tracks.

An area 

Its location between the railroad and the Saint-Laurent boulevard, combined with the configuration and the narrowness of the grid of streets network, complicates the circulation of vehicles, particularly that of trucks.

In some cases, the construction of buildings on the edge of the street makes it necessary to load and unload goods from the public highway, which further aggravates the circulation of vehicles.

Le secteur Marconi-Alexandra, dominé par des activités manufacturières et tertiaires, se distingue particulièrement par la présence de bâtiments résidentiels qui cohabitent, parfois difficilement, avec les activités industrielles.

Son enclavement, entre la voie ferrée et le boulevard Saint-Laurent, combiné à la configuration et à l’étroitesse de la grille de rues, complique la circulation des véhicules, particulièrement celle des camions.

Dans certains cas, l’implantation de bâtiments en bordure de la rue oblige les manœuvres de chargement et de déchargement des marchandises à partir de la voie publique, ce qui aggrave davantage la circulation des véhicules.


Le secteur Bellechasse accueille essentiellement des activités municipales et industrielles, dans un environnement déstructuré surtout à cause du passage du viaduc Rosemont-Van Horne et de la présence de terrains non bâtis ou sous-utilisés. Sa localisation entre deux axes nord-sud importants, la rue Saint-Denis et le boulevard Saint-Laurent, combinée à sa proximité de la station de métro Rosemont, permet d’envisager une intensification et une diversification des activités, ce qui pourrait contribuer de façon marquée à la revitalisation de cette partie de l’arrondissement.

Le secteur des Carrières se démarque par la présence, au sud de la rue du même nom, d’importantes installations municipales génératrices d’un fort volume de camionnage. Il abrite principalement des activités à caractère local. L’écocentre qu’on y trouve, le plus important à Montréal, traite un volume de matériaux qui dépasse largement celui de tous les autres écocentres réunis. Au total, plus de 800 personnes y travaillent ou y ont leur port d’attache.

Au nord de la rue Des Carrières, trois îlots déstructurés, implantés en marge des secteurs résidentiels voisins, sont occupés par des activités industrielles et commerciales, dont plusieurs reliées à l’automobile. Considérant leur état de déstructuration, un voisinage résidentiel et la proximité d’un parc, ces îlots offrent un potentiel de conversion résidentielle dont la mise en valeur demandera toutefois d’importants efforts en matière de gestion de sols contaminés.

Le secteur Vieux-Rosemont est dominé par des activités manufacturières, dans un cadre bâti lui aussi très varié. Comptant peu de terrains vacants, son potentiel tient davantage à la diversification des activités. Sa partie sud-est, en interface avec les ensembles résidentiels du secteur Angus, offre un potentiel intéressant de requalification résidentielle.

Le secteur du Technopôle Angus accueille aujourd’hui un parc d’entreprises à caractère technologique, dans un cadre offrant une image contemporaine. Avec ses quelque 100 000 m2 de terrains à construire, ses qualités environnementales et fonctionnelles, le Technopôle recèle un fort potentiel de développement. 

Montreal ISLAND Kit

Rosemont-La Petite-Patrie Electoral Profile by Rachel Louise Barry

40x40
40x40
40x40
40x40
40x40

Discovering the many aspects that characterize Montreal and Montrealers