JUMELAGES MONTRÉAL

4. Collecte des données

4.5 Budget et financement


Comptabilité, outil de prise de décision

Selon des données rendues publiques récemment par la Ville de Montréal et autorisées par le comité exécutif de la Ville, les quatre missions du maire, à New York, en Europe (Lyon, Bruxelles et Paris), au Japon et en Californie ont coûté 14 488 $.

Sa mission la plus coûteuse (6 250 $) aura été celle de Californie, où il était accompagné du responsable de la ville intelligente, Harout Chitilian. Malheureusement, le budget des villes est souvent insuffisant pour financer les jumelages, les comités et les projets.

550x412

L'idée est répandue qu'un jumelage coûte cher. Pour les élus locaux, le financement des voyages, des cadeaux aux partenaires, des frais de représentation, de réception des représentants de la ville jumelle, de fonctionnement du comité de jumelage, ceux pour inciter certaines catégories de citoyens à participer et d'autres reliés aux projets est toujours préoccupant et constitue un obstacle à leur réalisation finale.

Côté recettes, il y a les accords de contributions, les revenus générés par les événements locaux, le parrainage de commerces et d'entreprises, les subventions municipales et extra-municipales et quelques autres.

Il est appréciable que le jumelage et les échanges au sein de la Ville de Montréal connaissent un essor important, mais le soutien que la Ville doit apporter aux comités de jumelages (sauf lorsqu'il s'agit d'échanges lucratifs et touristiques) risque de gréver son budget.

Montréal GLOBAL Kit

Jumelages entre Montréal et autres grandes villes et métropoles à travers le monde COLLECTE DES DONNÉES 4.5 par Rachel Louise Barry.

ANALYSE DES DONNÉES

40x40
40x40
40x40
40x40
40x40
40x40
Facebook
40x40
40x40