JUMELAGES MONTRÉAL

4. Collecte des données

4.1 Instances décisionnelles et gestion horizontale


Les règles de l'action publique, tant locales que régionales, nationales et internationales proviennent d'institutions administratives et servent à créer un rapport essentiel entre l'État et le citoyen à l'aide, entre autres, de normes juridiques qui délimitent les actions.

;A ces règles s'ajouter une gestion horizontale au caractère stratégique qui permet d'observer ce que font les autres et de s'allier. Partage d'information, partage de coûts, meilleure coordination des activités, l'horizontalité facilite l'accès aux services et aux programmes et simplifie la réalisation d'activités, incluant celles du jumelage.

Institutions administratives locales

4.1.1 Ville de Montréal


Montréal est une municipalité de ville régie par une charte indépendante. Son administration municipale est répartie sur trois niveaux, la ville, ses 19 arrondissements et les 15 villes reconstituées de l'agglomération. Son conseil municipal est sa principale instance décisionnelle. 

Le conseil de la Ville voit à assurer la cohérence des activités municipales dont les finances, le plan stratégique et les grandes orientations en matière d'aménagement, de culture, de loisirs et de développement économique et communautaire (29).

4.1.2 Ville de Montréal - Bureau des relations internationales


Faisant suite aux rapports Picard (novembre 1986) et L'Allier (novembre 1987) qui recommandaient à la Ville de Montréal de se doter d'un service de relations internationales, le maire de l'époque, M. Jean Doré, a procédé en 1989 à la création du Secrétariat aux affaires internationales devenu le Bureau des affaires internationales en 2001.

Son rôle était et est toujours de gérer et de coordonner les activités internationales de la Ville. Son mandat relevait et relève toujours de la Direction générale sur le plan administratif et du maire de Montréal sur le plan politique. Le maire est l'élu responsable des affaires internationales au comité exécutif de la Ville.

Outre l'accent mis sur les relations internationales, Montréal a aussi décidé de tabler sur les jumelages et ententes avec d'autres agglomérations, de même que sur un rôle accru dans les organisations internationales de villes. Le but est double : il consiste à tisser des liens qui rapporteront éventuellement des bénéfices économiques, tout en espérant rayonner et grossir l'image de marque de Montréal au sein de ces réseaux internationaux (30).

Aujourd'hui, « Le maire de Montréal, compte miser davantage sur les relations internationales dans les prochaines années. Il compte regrouper certaines ressources pour créer le Bureau des relations internationales. Ce bureau serait chargé de promouvoir Montréal et bâtir des liens directs avec d'autres métropoles » (31).

La mission du Bureau des relations internationales de la Ville de Montréal consiste donc à :

  • soutenir et conseiller le cabinet du maire et du comité exécutif, les services corporatifs ainsi que les partenaires de la Ville en matière d'affaires internationales ;
  • faire rayonner Montréal sur la scène internationale ;
  • contribuer à l'attraction des investissements étrangers et au développement économique de la métropole ;
  • Contribuer à attirer à Montréal des organisations internationales et 5. fournir aux partenaires le soutien nécessaire à la réalisation de leurs projets à l'étranger (32).

On peut donc supposer que le nouveau Bureau des relations internationales de la Ville de Montréal deviendra :

« un ensemble de personnes et de ressources sous une unité de commandement qui, dans le cadre des fonctions génériques qui lui sont attribuées, réalise une série d'activités dont celles reliées aux jumelages entre grandes villes et métropoles. Une unité qui a un caractère public, qui obtient une légitimité quand même accompagnée de certaines contraintes et qui doit imposer sa présence publique grâce à un à encadrement juridique approprié » (33).

4.1.3 Montréal international (MI)


Créé en 1996, Montréal International (MI) est issu d'un partenariat privé-public. Sa mission est d'agir comme moteur économique du Grand Montréal pour attirer de la richesse en provenance de l'étranger tout en accélérant la réussite de ses partenaires et de ses clients.

Le MI a comme mandats d'attirer dans la région métropolitaine des investissements étrangers, des organisations internationales et des talents stratégiques, ainsi que de promouvoir l'environnement concurrentiel du Grand Montréal. L'organisme à but non lucratif est financé par le secteur privé, les gouvernements du Canada et du Québec, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et la Ville de Montréal. (34)

550x381MacLeans - The John Molson School of Business Building and the Toronto-Dominion Bank Building

Institution administrative régionale

4.1.4 Communauté métropolitaine de Montréal (CMM)


La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) est un organisme de planification, de coordination et de financement qui regroupe 82 municipalités.

Le maire de la Ville de Montréal préside le conseil et le comité exécutif de la CMM. Une CMM qui a reçu des compétences dans les domaines :

  • de l'aménagement et du développement du territoire,
  • du développement économique et artistique ou culturel,
  • du logement social,
  • des équipements, infrastructures, services et activités à caractère métropolitain,
  • du transport en commun et le réseau artériel métropolitain,
  • de la planification de la gestion des matières résiduelles,
  • de l'assainissement de l'atmosphère et des eaux. (35)

Des compétences qui suggèrent et favorisent un très grand nombre de raisons pour les élus et les citoyens de se jumeler.

550x496MacLeans - Concordia University Campus Life

4.1.5 Union des municipalités du Québec (UMQ)


Au Québec le jumelage de municipalités à travers le pays est une initiative de l'Union des municipalités du Québec (UMQ). Le président du Comité des relations internationales et maire de Cowansville, monsieur Arthur Fauteux, lors de la première édition du Colloque sur les relations internationales des villes du Québec organisé conjointement par l'Union des municipalités du Québec (UMQ).

Le Groupe d'études sur les relations internationales du Québec (GÉRIQ) en avril 2013 a déclaré que « Les municipalités occupent de plus en plus l'espace des relations internationales. Elles y sont reconnues par des réseaux internationaux actifs dans différentes sphères d'activité qui ont un impact direct sur les citoyens, notamment la santé, le droit des enfants, la qualité de vie des aînés, etc. Cette reconnaissance de l'évolution de notre rôle est acquise sur le plan international alors qu'au plan national, les municipalités sont toujours des créatures de l'État » (36).

Institution administrative nationale

4.1.6 Fédération canadienne des municipalités


La Fédération canadienne des municipalités (FCM) quant à elle est la voix nationale des gouvernements municipaux depuis 1901 et représente 90 % de la population du Canada. Ses membres regroupent tant les plus grandes villes que les petites municipalités urbaines et rurales, ainsi que 20 associations provinciales et territoriales de municipalités.

La FCM intervient vigoureusement pour que les politiques et les programmes fédéraux correspondent aux besoins des municipalités et de leur population. Année après année, tous les gouvernements municipaux et contribuables du Canada profitent des retombées du travail de la FCM.

Institution administrative internationale

4.1.7 Cités et gouvernements locaux unis


Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) représente et défend les intérêts des gouvernements locaux et régionaux sur la scène mondiale, quelles que soit la taille des collectivités qu'elle appui.

Basée à Barcelone, l'organisation s'est fixée la mission d'être la voix unifiée et le défenseur de l'autonomie locale et régionale démocratique et de promouvoir ses valeurs, ses objectifs et ses intérêts, au travers de la coopération entre les gouvernements locaux, comme au sein de la communauté internationale (37). Des associations ou réseaux de Villes se forment sur de multiples thèmes et surtout au plan mondial.

La consolidation en 2004 des principales associations dans Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) donne au monde municipal une voix plus forte au sein des instances internationales, comme en témoigne la collaboration entre CGLU et UN- Habitat, (38)

Montréal GLOBAL Kit

Jumelages entre Montréal et autres grandes villes et métropoles à travers le monde COLLECTE DES DONNÉES 4.1 par Rachel Louise Barry.

COLLECTE DES DONNÉES 4.2

40x40
40x40
40x40
40x40
40x40
40x40
40x40
40x40
40x40

Discovering the 60,000 or so companies established on the Island of Montreal.